le notaire en ile de france

 

Le notaire : un professionnel polyvalent


Cet officier public nommé par le Ministère de la Justice authentifie, sur demande, des actes et des contrats. Il officie au sein d'une étude notariale. Ses missions sont variées : il joue parfois le rôle de conseiller en tant que spécialiste du droit. Par ailleurs, l'étude notariale est aussi un passage obligé dans certaines situations.

La charge notariale : une pratique bien encadrée


La majorité des notaires sont passés par un CFPN (Centre de Formation Professionnelle Notariale) qui enseigne le droit notarial. Le notaire peut ensuite exercer sa profession libérale à son compte, en tant qu'associé ou salarié dans une étude. La profession est strictement réglementée, afin de fournir aux clients des garanties de fiabilité. Ils peuvent donc confier à leur notaire diverses missions :
  • l'authentification, la réalisation ainsi que la conservation de documents officiels ;
  • la rédaction de procurations ;
  • la protection d’œuvres artistiques ;
  • des démarches liées à l'immobilier. En tant que spécialiste, le notaire peut encadrer des ventes aux enchères, négocier une vente, officialiser la promesse ou le compromis de vente d'un bien immobilier.

On peut aussi s'adresser à un notaire pour un renseignement d'ordre juridique.

Consulter un notaire en Ile-de-France


Le passage par l'étude notariale est incontournable dans plusieurs cas. Certains actes doivent en effet être authentifiés par ce biais pour se prévaloir d'une valeur officielle. Si vous souhaitez vendre ou acquérir un bien immobilier, le sceau notarial est une obligation à laquelle il faut se conformer.

Le notaire est également l'officier public chargé d'établir un contrat de mariage. En matière familiale et patrimoniale, il est aussi, comme chacun le sait, le professionnel agréé pour :
  • ouvrir une succession ;
  • exécuter un testament ;
  • réaliser une donation.

Le notaire est enfin compétent pour établir des actes originaux (minutes) dans le cadre d'une convention de divorce par consentement mutuel. Concernant les tarifs, il faut savoir que les honoraires du notaire sont réglementés quand il s'agit d'actes relevant du monopole notarial.